Comment perdre 5 ans grâce aux écoles de commerce ?

Comment perdre 5 années de votre vie dans les écoles de commerce, à faire des études que vous n’aimez pas. Pour impressionner des gens que vous n’aimez pas. Aller dans les écoles de commerce c’est manquer d’ambition.

Les écoles de commerce sont les plus grands menteurs que vous n’ayez jamais connu. Ils sont avant tout commerçants avant de se soucier de votre réussite ou de votre avenir. Est-ce qu’ils vous offrent du contenu gratuit pour vous donner un aperçu de leur module ? En fait, dès lors qu’une entreprise vous propose un service généraliste, c’est qu’ils ne sont pas experts du tout dans leur domaine. Vous accordez donc votre avenir à une entreprise qui n’est pas spécialiste dans son domaine. Comme le marketing, la vente marchent plutôt bien, ils se sont dits “Allez, montons une école, les étudiants aiment bien s’abrutir.” Si les écoles de commerce n’ont pas de vision précise de leur entreprise, ils ne savent où ils vont, et vous non plus.

Et oui c’est ce qu’on appelle suivre comme un mouton. Attention, vous ne l’êtes pas mais pour ces écoles de commerce c’est tout comme. Vous avez besoin d’un guide, et avez de quoi vous faire tondre. Il ne manquerait plus que vous fassiez bêêê et ces écoles seraient ravies.

10 000 euros contre un diplôme

Pour exprimer tout haut ce que les gens pensent tout bas, les candidats aux écoles paient leur diplôme.  Vous êtes prêts à payer un bout de papier qui va prendre la poussière, ou au mieux qui sera bien rangé dans votre bibliothèque.

A quoi sert un diplôme ? Un diplôme vous donne la possibilité d’exercer votre métier comme les métiers de la santé, transports aérien et aérospatiale… Des domaines dans lesquels cela demande une expertise.

Est-ce qu’aujourd’hui les écoles de commerce construisent des spécialistes ?

Si c’était le cas, ça se saurait ! Aujourd’hui, les écoles de commerce construisent des employés moyens sans savoir-être ni savoir-faire. Si ces écoles faisaient de nos jeunes étudiants des experts, la majorité serait extrêmement riche dès l’obtention du diplôme. Etre spécialiste fera de vous une opportunité. Vous serez une personne qui a de la valeur. La spécialisation vous distinguera d’une personne généraliste. Elle vous donne plus de valeur. Par conséquent, vous aurez automatiquement plus d’argent. 

Les 10 choses fondamentales de la réussite que les écoles de commerce ne vous apprennent pas.

La confiance en soi

La confiance en soi est l’une des clefs pour être soi, s’affirmer et avoir de l’estime pour soi. Par conséquent, grandir en confiance en soi mène à la réussite. Les gens qui ont le plus confiance en eux sont ceux qui réussissent et qui sont appréciés de tous. Plus une personne a confiance en elle, plus elle est attirante sur tous les points.

Le leadership

C’est la capacité d’une personne à affirmer une idée, un projet qu’il veut réaliser. Excellent communicant, le leader mobilise les foules pour la cause de son projet. Il est un modèle. il est un chef naturel au sein du groupe. Le leader peut entretenir des relations amicales avec son équipe, par opposition à un manager.

La persévérance

Au sein d’une génération micro-ondes, nous voulons tout et tout de suite. Toutefois, la réalité nous rattrape. Construire une carrière, une entreprise, une relation met toujours du temps. Or, à la vue du premier échec, nous avons tendance à abandonner et à dire que c’est impossible. La persévérance est une attitude de la réussite. C’est ne rien lâcher. Manquer de persévérance c’est essayer pleins de choses mais ne pas aller jusqu’au bout. Par conséquent, vous aurez tendance à vous diriger vers ce qui est facile à obtenir et éviter les obstacles de la vie. Vous vous contenterez de la médiocrité.

La passion

Les écoles de commerce sont adeptes de la standardisation des étudiants : elles enseignent toutes de la même manière croyant tout le monde apprend de la même façon. Elles donnent des notes pour mettre tout le monde sur un pied d’égalité, or chacun est unique. Les étudiants ne peuvent développer de curiosité et découvrir ce qu’ils aiment. Tout est servi sur un plateau, plus besoin de chercher. De plus, pour réussir aux examens, les futurs lauréats doivent recopier ce que le professeur leur a dit. Bien souvent, sans comprendre ce qu’ils apprennent. Ils s’entraînent à retenir des informations.

L’amour

En effet, ce point rejoindra un peu le précédent. Et si l’amour était enseigné ? Quel serait le fruit d’un tel enseignement ? Probablement, la réussite, le respect d’autrui, le partage, la collaboration, l’entraide, l’écoute, la patience… Et bien d’autres choses (si vous avez d’autres, mettez-les dans les commentaires).

Comment devenir entrepreneur et avoir un business rentable

“Les promesse n’engagent que ceux qui les reçoivent”, Jacques Chirac

Pour faire des promesses, elles sont fortes. Elles promettent tout ce que vous voulez. Ils se servent de ce que vous évoquez durant l’entretien de motivation. Discours auquel aucun candidat ne croit d’ailleurs… Tous entrent avec le désir de créer une entreprise mais finissent employés standards. Comment expliquer cela ?

L’imagination

Elle est l’un des éléments fondamentaux pour la réussite d’une personne. L’imagination peut être plus ou moins développée chez certaines personne, à condition de l’utiliser. Elle développe la créativité et vous permet de surmonter n’importe quelle situation. Par elle, vous penserez différemment : vous aurez les bonnes idées, vous ne verrez que les opportunités. Vous serez la solution rapide et efficace. C’est exactement comme cela que l’on définie un leader : dans sa capacité à prendre rapidement une décision.

La patience

Apprenez la patience car construire demande du temps contrairement à la destruction. En revanche, si vous voulez avoir des résultats plus rapidement que les autres, vous devez travailler plus que les autres.

La gratitude

Quand avez-vous pour la dernière fois levé les yeux au ciel et dit merci pour la vie ? Pour votre corps, votre santé, vos relations, maisons, travail, finances ? Cessez de pleurer ce que vous n’avez pas et appréciez ce que vous avez. Tout simplement.

L’ambition

Est le désir ardent de posséder quelque chose. Napoleon Hill, dans son livre Réfléchissez et devenez riche, explique en quoi il est important d’avoir un désir ardent pour réussir et devenir riche.

Les école de commerce ne sont réservées qu’à ceux qui visent la médiocrité

Est-ce que ça vaut la peine d’aller en école de commerce ? Je vous laisse y répondre. Toutefois, la plupart des célèbres entrepreneurs n’ont pas eu recours aux écoles de commerce. Elles ne sont pas la voie de la réussite. Ces dernières ne vous aideront pas à développer l’esprit d’entrepreneur car le seul moyen de le devenir est d’être. C’est sur le terrain que ça se passe. Ce n’est pas en vous répétant pendant 5 ans la même chose que vous intégrerez l’information mais en pratiquant.

J’ai été étudiant en école supérieure, et je me suis très vite rendu compte qu’il ne se souciait pas de ma réussite. Tant que j’avais payé l’année, c’était ok pour eux.

Est-ce que donner constamment des notes vous apprend à être professionnel ?

Au contraire, cette méthode conduit les jeunes à rester dans l’assistanat et constamment demander si ce qu’il fait est bien. Dans le monde professionnel, ça n’existe pas ! Alors pourquoi pratiquer cette méthode ? Ce dont les jeunes ont besoin, c’est de professionnalisme et d’être opérationnel. Vous imaginez travailler dans une entreprise et que votre supérieure vous disent : “Ce que vous avez fait, ça vaut 12. C’est moyen.” C’est absurde. Les écoles notent or les futurs actifs ont besoin d’être autonome pour prendre les décisions qui apporteront les meilleurs résultats.

Quels résultats ces écoles produisent-elles ? Que deviennent les lauréats ?

Quand les écoles promettent des milles et des cents, les lauréats se retrouvent vite confrontés à la réalité. Vous en connaissez plus d’un, qui après avoir suivi une longue formation se retrouvent à faire un métier qui est en dessous de ses attentes. Bac + 2 ou Bac +5 et ils se retrouvent à occuper un poste de vendeur dans une boutique de prêt à porter. C’est sûr qu’après avoir suivi une formation de 5 ans, on s’attend à occuper un poste à responsabilité. Mais en fait, non. Et vous savez pourquoi ? Parce qu’il faut avoir le savoir-être et le faire reconnaître. Comment faire ? Le travail doit parler de lui-même. Ce sont vos compétences et votre expérience qui doivent faire de vous une opportunité. Faites savoir qui vous êtes. Considérez-vous comme un produit et vendez-le. Découvrez ensuite les nombreux clients potentiels intéressés par ce produit. Serait-il question de répondre à l’offre et la demande dans le monde professionnel ?

Partager cet article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cet article a 3 commentaires

  1. On sent une réelle frustration derrière ces lignes. C’est dommage parce que l’analyse si elle avait été a minima constructive, aurait pu avoir un sens et une réelle utilité pour les lecteurs. La difficulté dans la critique c’est d’y apporter une certaine pertinence et un peu de vécu. Or là, je ne perçois rien de constructif, c’est même plutôt insultant envers ces pauvres étudiants que vous traitez de «médiocre».
    N’en déplaise à certains, la plupart des écoles de commerce forment les futurs cadres supérieurs de demain. Et ça vous ne pourrez rien y changer.

    1. Oui, vous avez raison. Je suis frustré d’avoir passé tant d’années en études sans avoir vraiment appris quelque chose de concret. Aujourd’hui, en lisant des livres, je me rends compte que l’information est plus pertinente et qu’on peut apprendre davantage. Le système éducatif n’est pas adapté. Ce système enseigne aux jeunes à retenir des informations et à les remettre sur papier lors des examens. Personnellement, je pense que les écoles de commerce sont une zone de confort qui nuit au développement personnel de chacun. Aujourd’hui, ce qui intéresse le plus un recruteur ce n’est pas votre diplôme mais votre savoir-être. Est-ce que vous apportez de la valeur à son entreprise ?
      Vous voulez devenir cadre supérieur ? C’est une bonne chose. Mais je pense que vous valez tellement plus. Chaque personne ressent, à un moment ou un autre, le besoin d’évoluer. Tout le monde court vers les titres de “cadres” mais le veulent-ils tous réellement ? Il n’y a qu’à voir les gens dans le métro. C’est sûr, ils sont fous de joie.

  2. Vous voyez, vos propos sont bien plus nuancés dans votre réponse que sur votre article. Je partage certains des points évoqués, mais pourquoi se limiter aux écoles de commerce. L’ensemble de l’éducation est concerné. Néanmoins, pour avoir été diplômée d’une école, je peux vous dire que les choses ont bien changées. Les parcours académiques, le format des cours ont été entièrement repensées afin de coller au mieux aux besoins du marché du travail. Cela dit, il ne faut pas attendre d’une école, d’une université qu’elle vous apporte toutes les billes pour réussir mais plutôt un certain nombre de connaissances sur un sujet donné.

    Quant au savoir être, il se développe au delà de la sphère académique.

Laisser un commentaire

Fermer le menu

Recevez gratuitement 10 RECETTES HEALTHY POUR PERDRE DU POIDS

%d blogueurs aiment cette page :